Code Rousseau Code option côtière

Code Rousseau Code option côtière

Leader du marché, Codes Rousseau propose une gamme complète d’outils péda...
14,10
En stock
Livraison 24h
Description détaillée

Leader du marché, Codes Rousseau propose une gamme complète d’outils pédagogique pour préparer aux permis bateau. Les codes, rédigés par un professionnel de la mer, rassemblent l’intégrale des notions à retenir pour l’examen. De nombreux schémas, photos et astuces favorisent la compréhension et la mémorisation.
Les tests Rousseau permettent aux candidats de se préparer aux questions de l’examen.
Les test option "côtière" et option "eaux intérieures" contiennent respectivement 360 et 300 questions avec réponses expliquées. Le test "hauturier" comporte 12 examens blanc avec corriger pour s’entrainer aux problèmes de navigation.

PERMIS MER

La règlementation

Un titre de conduite est obligatoire pour piloter en mer un bateau de plaisance à moteur lorsque la puissance motrice est supérieure à 4,5 kw (6 CV).

Permis : option « côtière » ou « hauturière »

Ce titre est délivré aux candidats qui ont passé avec succès un examen comportant une ou plusieurs épreuves théoriques et dont la formation pratique a été effectuée et validée par un établissement et un formateur agréés. ( article 17, loi n°2006 – 10 du 5 janvier 2006 – Décret n°2007 – 1167 du 2 août 2007).

Les titres de conduite délivrés sous la règlementation antérieure restent valables sans limite de durée ni démarche à effectuer.

CARTE MER :
puissance inférieure à 37 kilowatts (50 CV) jusqu’à 6 milles d’un abri. Carte mer dite « spéciale » : conduite nocturne autorisée. (Les détenteurs d’une carte mer peuvent obtenir l’option côtière en passant avec succès une épreuve théorique).

PERMIS COTIER : sans limitation de puissance, de jour comme de nuit, jusqu’à 6 milles d’un abri.

PERMIS A :
sans limitation de puissance, de jour comme de nuit, jusqu’à 6 milles d’un abri ou 5 milles de la côte.
(Les détenteurs du permis A ou Côtier peuvent obtenir l’option hauturière en passant avec succès l’épreuve de navigation.)

PERMIS B :
sans aucune restriction (équivalence du permis hauturier).

PERMIS C : sans aucune restriction.

Les permis mer obtenus sous l’ancienne réglementation obtiennent le droit d’utiliser la VHF dans les eaux territoriales françaises.

Permis option « côtière »
 

  • pour une navigation de jour et de nuit,
  • jusqu’à 6 milles d’un abri (Tout lieu où un navire peut accoster ou mouiller en sécurité),
  • sans limitation de puissance et de jauge,
  • droit d’utilisation de la VHF (eaux territoriales françaises).


L’examen
 

  • Le candidat doit être âgé d’au moins 16 ans pour se présenter à l’examen.
  • Constituer un dossier (demande, photo d’identité(en couleurs), timbres fiscaux, photocopie de la pièce d’identité, certificat médical).


L’examen pour l’obtention du permis option « côtière » est composé d’une épreuve théorique et d’une formation avec des objectifs pédagogiques et pratiques figurant sur le livret du candidat et d’évaluation que valident l’établissement et le formateur agréés.

Comment se préparer à l’examen ?

En s’inscrivant dans un établissement ayant fait l’objet d’un agrément (bateau-école). Le formateur doit être titulaire d’une autorisation d’enseigner délivrée par l’administration. Il se chargera du dossier, des formalités, de la préparation à l’épreuve théorique, de la formation pratique avec tous les objectifs pédagogiques et de la délivrance du permis.

La préparation théorique

L’établissement agréé (bateau école) fournira et utilisera avec efficacité tous les produits adaptés à l’enseignement pour l’épreuve théorique du permis option « côtière ».Le bateau école entraînera le candidat dans les conditions de l’examen.

L’épreuve théorique

Le candidat est interrogé sur 30 questions dont 5 questions VHF et 1 sur l’environnement (questionnaire à choix multiples QCM électronique).

Il dispose d’un temps de réponse de 20 secondes.Image
1 ou 2 bonnes réponses par question sont admises.
Sur les 30 questions posées, 5 erreurs sont admises.
La validité de l’épreuve théorique a une durée de 18 mois.

La formation pratique

L’établissement agréé (bateau école), possesseur d’un bateau aux normes prévues, amarinera le candidat en suivant les objectifs pédagogiques et pratiques définis au programme. Ces objectifs sont détaillés dans le livret du candidat. Ce livret a pour but de lister et de détailler les objectifs de formation pratique. C’est le cahier des charges pour l’organisme de formation où chaque candidat doit avoir individuellement validé les pré requis pour obtenir le permis.

La formation pratique ne peut être inférieure à 3h30 ainsi réparties :

  • 1h30 qui peut être collective,
  • 2h de conduite effective par candidat.


La formation pratique peut être commencée avant l’examen théorique mais la validation ne peut intervenir avant la réussite de l’épreuve théorique. Les litiges éventuels entre l’établissement de formation agréé et l’élève en matière de validation sont examinés par le service instructeur.

Sont dispensés de la formation pratique :
 

  • les titulaires d’un titre de conduite en eaux intérieures.


Sont dispensés du permis :
 

  • les skippers des navires de plaisance à voile, même équipés d’un moteur auxiliaire et les pilotes des navires de plaisance munis d’un moteur d’une puissance inférieure ou égale à 4,5 kw ( 6 CV).


Sont exemptés du permis :
 

  • les personnes exerçant une fonction ou possédant une certaine qualification comme les personnels de la Marine Nationale ou de la Marine Marchande (liste des fonctions et qualifications fixées par arrêté),
  • les plaisanciers étrangers, ainsi que les Français titulaires de titres de conduite étrangers (conditions de conduite fixées par arrêté),
  • les plaisanciers étrangers qui ne possèdent aucun titre de conduite, soit parce qu’il n’existe pas dans leur pays, soit parce qu’ils n’en sont pas titulaires, doivent posséder un titre de conduite français pour pouvoir piloter en mer un navire français de plaisance à moteur d’une puissance supérieure à 4,5 kw (6 CV),
  • les détenteurs du permis option « côtière » peuvent obtenir l’option « hauturière » sous réserve d’avoir passé l’épreuve théorique de navigation sur la carte.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux